Des avaloirs drainants et infiltrants en béton à Wenduine

© Lithobeton

Vous aurez compris, notamment en lisant les articles précédents, qu’il est nécessaire de maintenir sur place les eaux atmosphériques. Un revêtement est toutefois parfois indispensable pour un bon aménagement de l’espace. Lors du réaménagement de la Ringlaan à Wenduine, petite commune située à la côte belge, des avaloirs drainants et infiltrants ont par exemple été utilisés.

Lithobeton est l’une de ces entreprises qui ont fortement investi, ces dernières années, dans de nombreuses solutions permettant à l’eau de pluie de s’infiltrer. Hans Mesuere, directeur de production chez Lithobeton : « A côté de notre gamme existante de pavés poreux, de dalles-gazon, de panneaux drainants en béton pour le renforcement des rives, nous continuons à chercher de nouveaux concepts pour permettre à l’eau de pluie de s’infiltrer. Nous avons récemment débuté la commercialisation d’un nouveau type de regard. Celui-ci peut remplir la fonction de drainage ainsi que celle d’infiltration. »

Lithobeton a développé un modèle aux dimensions standard de 110x110x60 cm, mais fabriqué en béton autocompactant et avec des ouvertures poreuses dans les parois. L’avaloir possède une capacité d’infiltration et/ou de drainage de 113 l/hre.

Lors du réaménagement de la Ringlaan à Wenduine, le bureau d’études a choisi d’utiliser ces avaloirs infiltrants/drainants pour la réalisation du nouveau réseau séparatif d’égouttage. De cette manière, un maximum d’eau de pluie est récupérée et transférée vers le sous-sol. Le bureau d’études Haegebaert est entre autres spécialisé dans la conception d’égouttages et a une préférence pour les produits et techniques innovants. Le directeur général Dirk Haegebaert : « Depuis que l’avaloir drainant est sur le marché, nous avons choisi ce produit pour beaucoup de nos projets pour leur double fonctionnement : ils sont à la fois infiltrants et drainants. Ils peuvent par conséquent être placés dans un sous-sol fortement ou peu perméable. Pendant les périodes plus sèches, le niveau de la nappe phréatique se trouve à plus de 80 cm et l’eau de pluie tombée sur la route et collectée peut s’infiltrer dans le sous-sol. Lorsque la nappe est à moins de 70 cm, en période humide ou dans des sols argileux, les avaloirs serviront de drainage du coffre de la route. L’eau excédentaire sera alors évacuée par l’égouttage. De cette manière le risque de gel du coffre de la route est évité. »

Selon Dirk Haegebaert, cette méthode de travail économise d’ailleurs aussi beaucoup de temps. « Les tuyaux de drainage classiques doivent être raccordés manuellement aux égouts, tandis qu’avec ces avaloirs drainants c’est déjà fait. Par rapport aux tuyaux drainants, le contrôle est également beaucoup plus facile. Lorsque ces tuyaux sont partiellement ou complètement colmatés, vous ne pouvez pas les atteindre sans mal. La boue dans les avaloirs peut au contraire être enlevée facilement. » Hans Mesuere : « Les avaloirs drainants ne doivent pas être davantage nettoyés que les avaloirs classiques et le nettoyage s’effectue de la même manière. Ici non plus, il n’est pas nécessaire de modifier la méthode de travail habituelle. »

Les avaloirs drainants peuvent être placés sur une fondation comme du béton maigre, du concassé lié ou du sable-ciment. En fonction du sous-sol, ils peuvent être ou non enveloppés d‘un géotextile à la pose.

Dirk Haegebaert : « Pour un autre grand projet, le lotissement Heulebrug à Knokke, nous avons posé 235 avaloirs drainants. Comme le sous-sol y est argileux et donc peu perméable, nous avons opté pour cette solution pour extraire l’eau du coffre routier. Les avaloirs sont dans ce cas précis pourvus d’un géotextile sur les parois latérales, avec un gravier drainant 4/20 entre l’avaloir et le géotextile et ensuite jusqu’à la fondation du coffre routier. De cette manière très peu de saletés parviennent dans l’avaloir. Grâce à la combinaison de la couche de gravier avec la fondation, nous obtenons la même portance qu’avec les avaloirs traditionnels. A noter que pour les sols d’une capacité drainante suffisante, le géotextile est très peu utilisé ».

Hans Mesuere: « Lithobeton continue à chercher des solutions pour permettre aux eaux atmosphériques de s’infiltrer. Innover fait partie de l’ADN de Lithobeton. Nous aimons développer et tester de nouveaux produits en béton ou adaptons les produits existants pour rencontrer les demandes du marché et celles des administrations. » (AC)

Réaménagement passage N34 Ringlaan 2017, Wenduine
Maître d’ouvrage : Agentschap Wegen en Verkeer
Plan : Agentschap Wegen en Verkeer
Bureau d’études : Studiebureau Haegebaert nv
Entrepreneur : Aclagro
Éléments en béton préfabriqués : Lithobeton nv

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *