Le « Gentbrugse Meersen » : un clin d’œil à la nature

© Bart Van Gassen

La réserve naturelle « Gentbrugse Meersen » est un ‘pôle vert’ situé au Sud-Ouest de Gand. On y retrouve de grands espaces regroupant des parcs et des espaces verts naturels. L’accès au domaine a été rendu facilement accessible grâce à l’installation de chemins en béton. La ville de Gand y a notamment utilisé de manière surprenante des éléments de caillebotis, que l’on trouve normalement dans les porcheries. Ici, ces éléments permettent aux promeneurs et cyclistes de zigzaguer au beau milieu de la verdure.

La « Gentbrugse Meersen » se trouve entre la zone bâtie de Gentbrugge et l’Escaut. Il s’agit d’un espace offrant différentes possibilités de détente : une aire de jeux gigantesque, un important espace naturel à découvrir, un chemin à pieds nus, une digue de promenade et des prairies de repos, de nombreux nouveaux jardins à découvrir, des bois récents et plus anciens : grâce à la « Gentbrugse Meersen », les habitants de la ville d’Artevelde peuvent depuis peu profiter d’un parc supplémentaire de 140 hectares. Au total, la réserve atteint 240 hectares.

« Chaque Gantois doit pouvoir trouver un grand parc et domaine naturel à moins de 5 kilomètres de chez lui » explique Katrijn de Roder, architecte paysager du service des espaces verts de la ville de Gand. « Nous avons ainsi besoin à Gand de 4 pôles verts avec beaucoup d’espace pour la récréation. Nous y plantons au total 300 hectares de nouveaux bois et y laissons aussi la nature s’y développer. »

Le « Gentbrugse Meersen » est l’un de ces pôles verts, qui représente une combinaison de parc et de nature. Beaucoup de plantations ont été effectuées mais le domaine peut (continuer à) se développer spontanément. « Dans un domaine d’une superficie aussi grande, des chemins de promenade et des pistes cyclables facilement accessibles sont importants » explique Katrijn de Roder.

Dans la zone d’accès se trouvent deux ponts, quatre caillebotis et une passerelle, construits en une élégante combinaison de bois et de béton. Pour la partie Sud, ce langage de forme de la zone d’accès a été copié : on y trouve désormais deux ponts et un caillebotis.

La passerelle surplombe un fossé de défense du domaine d’un ancien château et d’un jeune bois. Elle assure la transition entre le tissu urbain et le pôle vert. Les ponts traversent le Rietgracht, un soutien naturel important du domaine. Les caillebotis sont dispersés dans les zones de marais. Tandis que les ponts et la passerelle font partie des chemins de promenade et pistes cyclables, les caillebotis invitent plutôt à s’arrêter.

Pour apporter une unité dans le domaine avec diverses ambiances et paysages, le choix s’est porté sur une gamme en acier, béton et bois. Katrijn de Roder : « En utilisant ces matériaux sous différentes apparences et en les combinant, il se créent des nuances passionnantes dans la même palette de matériaux. Chaque matériau est utilisé dans son application la plus logique : l’acier est fin et résistant, le béton est robuste et durable, le bois est chaud et naturel. »

Pour le béton des ponts, de la passerelle, des caillebotis et le long des chemins, un élément largement applicable était cherché. Katrijn de Roder : « Les conditions préalables étaient diverses. Les éléments devaient être durables, d’entretien limité, remplaçables, adaptés aux cyclistes et piétons et d’un coût optimal.

Dans cette recherche, le concepteur a abouti à des caillebotis – que l’on trouve également dans les porcheries. Ces caillebotis laissent passer l’eau et la lumière, ce qui bénéficie à la végétation et assure l’évacuation de l’eau. »

Tractebel a conçu la passerelle, les ponts et les pontons à la demande de la Ville de Gand pour la première phase (zone d’accès) du « Gentbrugse Meersen ». Sweco, le bureau responsable de la deuxième phase (partie sud), en collaboration avec ‘Fris in het landschap’ (‘Frais dans le paysage’) a repris ces éléments.

Les éléments de sol ont été livrés par la société Anders Beton d’Hoogstraten, connu pour ses produits de qualité dans le secteur agricole. Dominique van der Velden, directeur commercial chez Anders Beton : « Les éléments qui ont été utilisés au « Gentbrugse Meersen » sont en effet normalement destinés aux porcheries. Les ouvertures permettent d’évacuer le fumier sur place. Les caillebotis sont toujours ébavurés, de sorte que les porcs ne puissent pas se blesser. Pour cet usage ci, c’est aussi une aubaine. Les caillebotis peuvent ici laisser passer l’eau de pluie. » Dominique van der Velden ajoute : « Que les caillebotis disposent d’une finition lisse est aussi une chance supplémentaire pour les genoux des cyclistes. Nous trouvons le résultat très réussi. »

Katrijn de Roder : « Les caillebotis ont toutefois été fabriqués sur mesure pour le confort de marche et de roulage (pour les rollers, les trottinettes…). Les ouvertures des rainures sont plus petites que pour les caillebotis standards et la partie centrale est fermée. Pour le reste, il n’y a pas eu de modifications. Lors de la pose, une rainure a toujours été laissée entre les éléments pour laisser passer l’eau et en même temps, éviter des dommages aux bords. »

Les chemins en béton rendent le « Gentbrugse Meersen » très accessible. Vous pouvez également dévier des chemins : prendre le chemin à pieds nus ou sur votre propre initiative trouver votre chemin au travers du domaine.

« Différents biotopes offrent aux petits et grands, aux plantes et animaux de nombreuses possibilités », conclut Katrijn de Roder. « Chacun y trouve donc son bonheur et sa part de folie (rire) » (KDA)

Aménagement du « Gentbrugse Meersen » Gand, phase 1 : 2014 – phase 2 : 2017
Maître d’ouvrage : Ville de Gand
Plan : Tractebel (zone d’accès) & Sweco en collaboration avec. Fris in het landschap (partie Sud)
Entrepreneur : Krinkels (zone d’accès) – Verhelst (partie Sud)
Éléments en béton préfabriqués : Anders Beton

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *