“Ne touchez pas à nos pavés en béton !”

Des habitants qui défendent le maintien des pavés en béton au lieu d’un asphaltage, est une nouvelle qui ne s’entend pas tous les jours.

Les habitants de la Fruithoflaan à Zandhoven ont protesté en septembre lors de l’annonce que les pavés du revêtement routier seraient enlevés et remplacés par de l’asphalte. Le revêtement de sol dans cette rue, du quartier Bogaerevelden s’était affaissé sous le niveau de la rigole, de sorte qu’en cas de forte pluie, il y avait parfois une surcharge en eau.

Si à première vue un asphaltage ne semblait pas une décision illogique, les habitants de la rue espéraient que la commune changerait radicalement sa décision. Plutôt un chemin pavé défectueux qu’une bande noire en asphalte.

« Cette zone est sensible aux inondations» réagit une riveraine du quartier Mia Van der Taelen dans la Gazet van Antwerpen. «Les pavés sont perméables à l’eau. Nous ne comprenons pas que la commune ait choisi d’asphalter, sans nous consulter. Il y a à peine sept maisons ici.»

« Nous ne nous sommes jamais plaints. Asphalter la Fruithoflaan jure avec le reste du quartier de Bogaerevelden. L’administration va-t-elle aussi asphalter les autres rues en cas de problèmes ? De plus, cela ternit le caractère rural de notre beau quartier.»

Mia espérait ardemment que la commune changerait d’avis et repaverait la rue. Hélas, entre-temps une couche d’asphalte a revêtu la Fruithoflaan de Zandhoven, raconte-t-elle dans un entretien avec BETON. Elle trouve le résultat « Inutile, inesthétique et non-écologique». « Pour nous ces pavés étaient parfaits. Mais l’administration a tenu bon, contre tout bon sens. Nous regardons maintenant une grande ligne noire. Heartbreaking, disent-ils en anglais.»

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *