Studio Segers : « Pour notre pavillon de bureaux nous souhaitions quelque chose d’unique en béton »

Une façade avant aveugle en béton noir, une façade latérale transparente en verre: voilà en deux demi-phrases le ‘pavillon créatif’ du Studio Segers situé à Maaseik où l’architecture, le design de produits et la mise en forme graphique se retrouvent en un seul endroit.

© Ben Kwanten – Raf Segers (à droite) et son collègue Chris-Laurenz Liesenborghs

Studio Segers jouit d’une saine renommée comme bureau de design de produits. Il travaille pour des marques connues comme Tribù, Indera, Kazaar et Viteo. Le bureau a d’ailleurs remporté dans ce domaine déjà différentes distinctions. « Le Maaseikois Wim Segers a créé le Studio Segers il y a exactement 30 ans » écrivait encore en mars le journal Het Belang van Limburg. « Wim Segers réalisait alors le design de produits et son épouse Rita Westhovens le design graphique. »

Aujourd’hui, Wim et son fils Bob gèrent le département de design. Lors de la construction de leur pavillon en 2018, Studio Segers Architectuur s’y est joint comme branche séparée. Les architectes Raf Segers et Chris-Laurenz Liesenborghs y unissent leurs forces et opèrent suivant un langage de formes et une philosophie de ‘no non-sense’ que vous pouvez retrouver dans quelques-uns de leurs concepts connus de mobilier. « Les projets intégraux, pour lesquels nous sommes impliqués de A à Z dans le processus reçoivent notre préférence » explique Raf Segers.

Le nouveau pavillon fait office de carte de visite. Aussi parce que la façade avant aveugle, sur laquelle est fixé le nom ‘Studio Segers’ fait penser à une carte de visite. Le bureau a une superficie de quelque cent-nonante mètres carrés et se trouve à Maaseik, dans un quartier résidentiel « qui possède une diversité de formes, de styles de construction et de matérialisation » comme décrit si bien Raf Segers le quartier éclectique typique avec sa voirie couverte de pavés de béton.

© Architectuurreportage/Steven Massart

La façade avant aveugle est davantage qu’une partie d’un jeu de surfaces, explique l’architecte. « Chez nous la forme suit aussi la fonction. La façade avant est orientée au Sud. De grandes ouvertures de fenêtres n’étaient ici pas souhaitables pour une fonction de bureaux. La grande surface vitrée de la façade latérale droite est orientée à l’Est. Les chênes du terrain nous offrent une belle lumière naturelle entrante et filtrée. »

Le pavillon est constitué d’un long couloir élevé près de la fenêtre, auquel tous les espaces sont raccordés sans portes. « Cette répartition nous offre une structure très ouverte avec une grande sensation d’intimité. Et l’espace inutilisé est limité au minimum. »

Les trois branches de Studio Segers ont donc désormais un toit. Raf Segers : « Le design de produits, le design graphique et l’architecture, tous trois au sens le plus large du terme. Nous appelons cela notre pavillon parce que nous visons une fertilisation croisée : chaque branche peut renforcer les autres. »

© Architectuurreportage/Steven Massart

La cave de Studio Segers est réalisée en béton coulé en place. Tous les autres éléments (poutres, colonnes, hourdis, panneaux muraux) sont réalisés en béton préfabriqué. « Pour nous, dès les premières esquisses, c’était un choix conscient de travailler avec ce matériau et cette méthode de construction. Si vous avez envie de construire avec ces méthodes de construction, vous devez en tenir compte dès le début. Le béton préfabriqué a ses points positifs mais aussi ses limites. A côté de la qualité esthétique, l’inertie thermique et l’étanchéité naturelle à l’air constituent des avantages incontestables. L’inconvénient du béton préfabriqué est que la conception doit en tenir compte. L’une des dimensions des panneaux muraux ne peut dépasser les 4 mètres sinon l’élément ne passe plus sous les ponts lors du transport. Nous avons essayé de créer un ensemble uniforme bien pensé, dans le cadre des méthodes de construction standard. »

« d-Concrete!! s’est alors occupé du projet. Ils ont constitué le trait d’union entre le concepteur et les différentes marques et ont effectué les calculs nécessaires pour la partie en béton préfabriqué. »

Selon ses propres dires, Segers voulait créer “quelque chose d’unique” avec du béton, sans pour cela laisser les coûts déraper. « C’est ainsi qu’il nous est venu l’idée de retourner les panneaux pour ainsi dire de l’intérieur vers l’extérieur. La face lisse, nous l’avons laissée visible à l’intérieur, la face brossée est devenue la face extérieure. Au lieu de la lisser, elle a été brossée en usine avec une brosse rêche. Les façades ont ainsi reçu un subtil lignage vertical. »

La couleur du béton est aussi assez particulière. Tant les colonnes que les parois et les poutres sont colorées dans la masse avec un pigment noir. « Nous avons testé divers échantillons durant le processus de conception. L’objectif était de voir dans quelle mesure nous pouvions colorer le béton sans modifier les propriétés structurelles du matériau. Nous sommes ainsi parvenus à une très belle teinte de gris foncé. Si nous avions voulu un béton encore plus noir, nous aurions dû le peindre, mais cela n’aurait pas cadré avec notre vision d’une architecture et d’une utilisation de matériaux honnêtes. »

Le béton fait vraiment partie de la gamme des matériaux de nombreux architectes. C’est également le cas pour Studio Segers Architecten. « Nous aimons travailler avec des matériaux honnêtes et purs. La brique et le béton reviennent souvent dans notre architecture. La brique pour son processus de production authentique. Le béton pour ses propriétés et possibilités uniques en termes de formes et de textures. »

© Architectuurreportage/Steven Massart

Dans l’architecture du jeune et ambitieux Studio Segers, le maître d’ouvrage constitue l’élément central. « Que ce soit pour une construction neuve, pour une rénovation ou pour la transformation intérieure : tout démarre avec un contact personnel. Grâce à notre savoir professionnel et en concertation étroite avec le maître d’ouvrage nous parvenons à un projet fonctionnel, conceptuel et vivable. Une architecture avec un surplus de vie : voilà notre passion. »

Les perceptions de vie et de travail maximale sont au centre de l’architecture contemporaine de Studio Segers. Cette vision est développée jusque dans le moindre détail. « Dans l’idéal, nous visons des projets intégraux, dans lesquels nous nous occupons également de l’intérieur. Jusqu’à l’habillage de l’espace. Pour un logement comprenant un cabinet de kinésithérapie nous avons même conçu le nouveau style maison. Dans la liaison entre l’architecture, le design et la conception graphique, nous sommes peut-être uniques en Flandre. » se réjouit Raf Segers. l (KDA)

Pavillon Studio Segers Maaseik, 2018
Maître d’ouvrage : Studio Segers
Architecte : Raf Segers/Studio Segers Architecten
Plan : Studio Segers
Eléments Préfabriqués en béton :
• Coordination : d-Concrete!
• Hourdis précontraints : Ergon nv
• Poutres, colonnes et escalier : Prefaco nv
• Panneaux sandwich : Schelfhout nv
• Surface : 192 m²

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *