«  Nous partageons notre expertise autant que possible avec nos clients  »

Nouveau membre de la FEBE Concrete Prefab Solutions (Heusden-Zolder)

La Fédération de l’Industrie du Béton accueille à bras ouverts ses nouveaux membres et offre volontiers aux entreprises récemment affiliées un forum dans la revue BETON. Marco Vrijens, Directeur technique, nous présente la société Concrete Prefab Solutions basée à Heusden-Zolder.

Marco Vrijens et Joyce Verhoeven de la nouvelle entreprise Prefab Concrete Solutions

FEBE: Votre société est devenue récemment membre de la FEBE, c’est également une société assez récente.

Marco Vrijens: « C’est en partie exact. Jusqu’à l’année dernière, nous faisions partie de Preton, également membre de la FEBE. Preton était composée de deux départements : d’une part la production de panneaux pour les bâtiments, et d’autre part un département pour les éléments constructifs comme les poutres, les colonnes, les escaliers, les terrasses et les éléments muraux en béton armé. Après une décision des deux actionnaires, la société a été scindée l’année dernière. »

BETON: Vous êtes personnellement passé de Preton vers la nouvelle entreprise Concrete Prefab Solutions.

Marco Vrijens: « En effet, chez mon précédent employeur, j’étais responsable du département des éléments constructifs, qui est donc devenu indépendant. Devenir Directeur technique chez Concrete Prefab Solutions ne constituait donc pas un gigantesque changement. Le Directeur à proprement parler se nomme Ed Verhoeven, qui suit l’affaire plus à distance. J’assume la responsabilité au quotidien. De plus, depuis 2015, la fille de Ed Verhoeven, Joyce, fait également partie de notre équipe. Elle est responsable des aspects financiers et des ressources humaines. »

BETON: Concrete Prefab Solutions n’a pas dû déménager lorsqu’elle a été fondée?

Marco Vrijens: « C’est exact. Les quatre halls de production de l’ancienne entreprise se situent sur un seul grand site. Les murs sont produits dans deux halls et les éléments constructifs dans les deux autres. Nous avons donc pu diviser le site, de sorte que Preton et Concrete Prefab Solutions sont désormais simplement des voisins. Le plus grand changement est le nouveau nom, même si nous avons remarqué que cela impliquait beaucoup de choses. »

BETON: Le client peut-il ou doit-il s’attendre à un changement?

Marco Vrijens: « Pour nos clients, à part ce nom, il n’y a pas beaucoup de changement. Nous avons nos clients réguliers, des entrepreneurs avec lesquels nous avons une relation de confiance. Nous produisons à pleine capacité de sorte que nous ne devons pas non plus chercher activement de nouveaux clients. »

BETON: Comment se passe la colla­boration avec le client? Avez-vous par exemple votre propre service d’études?

Marco Vrijens: « Nous n’avons pas de service d’études, nous partageons notre expertise autant que possible avec nos clients. Nous examinons ensemble leur offre, nous discutons des détails et nous réalisons les plans de production. Nous mettons au point les liaisons, nous examinons l’armature d’attente et nous nous assurons que leurs éléments atteignent les chantiers dans des conditions optimales. Nous travaillons toujours sur mesure et rien n’est vendu de stock. »

BETON: Les entrepreneurs font-ils appel à Concrete Prefab Solutions pour un certain segment de bâtiments?

Marco Vrijens: « Non, nous produisons des éléments structurels pour tous les segments : des hôpitaux aux complexes sportifs en passant par des halls de production. Toutefois, nous nous efforçons de toujours avoir un certain nombre de projets « plus spéciaux ». Je parle de projets dont le degré de finition est important. Les grands acteurs cherchent souvent à maximiser la répétition en production, alors que nous sommes ouverts à des formes ou des projets plus complexes nécessitant une plus grande interaction avec l’entrepreneur ou l’architecte. »

« Nous travaillons actuellement sur le centre culturel de Lommel, où des panneaux aux formes très spéciales doivent être intégrés. Pour éviter au béton de paraître froid et gris, nous y ajoutons un pigment pour lui donner un look plus chaud. Après la pose, tout sera sablé sur chantier. C’est typiquement le genre de travaux que nous aimons réaliser. Nous essayons toujours d’avoir un ou deux projets de ce type dans notre production. Mais il ne faut pas non plus en avoir de trop, car cela demande trop de travail pour notre équipe constituée de 30 ouvriers et 5 employés. Toutefois, lorsque nous pouvons combiner ce projet particulier avec notre travail normal, cela fonctionne parfaitement. »

BETON: Votre nouvelle entreprise est immédiatement devenue membre de la Fédération de l’Industrie du Béton.

Marco Vrijens : «  Je suis actif dans le secteur du béton depuis longtemps et j’ai travaillé pour différentes entreprises. J’ai toujours considéré qu’adhérer à la FEBE était positif. Au sein du groupement FEBEFAST, je peux échanger des expériences avec mes collègues et concurrents. Dans la commission technique, je peux collaborer à la création de normes et prescriptions. C’est important pour l’évolution du béton préfabriqué que les producteurs y investissent également du temps. De plus, c’est également l’occasion de faire partie d’un joli réseau de personnes partageant vos idées. Vous apprenez à connaître tout le secteur !  »

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *