« Le béton préfabriqué montre la voie à suivre »

"La prise de conscience de la durabilité grandit rapidement dans notre secteur"

— Stefan Van Buggenhout


BETON 242 est en partie dédié à la septième édition des FEBE Elements Awards. A titre d’édito nous reprenons quelques fragments de l’allocution d’ouverture de Stefan Van Buggenhout, président de la FEBE.
« Lors des FEBE Elements Awards, la catégorie ‘Outstanding Precast’ éclaire une facette particulière. L’accent se porte cette année sur la durabilité.
La prise de conscience de la durabilité grandit rapidement dans notre secteur. Il s’agit d’un thème important dès la phase de conception. Avec un entretien normal, les structures de bâtiments modernes en béton peuvent remplir leur fonction pendant plus de cent ans. Le béton préfabriqué se prête de plus à la conception avec de très grandes portées et des colonnes minces ce qui offre une grande flexibilité dans l’aménagement pendant toute la durée de vie des bâtiments qui peuvent ainsi remplir plusieurs fonctions. Les panneaux de façades peuvent être remplacés, selon les exigences architecturales et fonctionnelles de la génération qui occupe le bâtiment.
Nous nous trouvons souvent devant le choix de démolir ou rénover. Il faut alors se poser la question de la valeur résiduelle après, disons 20 ans, et comparer l’investissement avec cette valeur résiduelle.
L’option de la démolition mène dans tous les cas à une modernisation du patrimoine de logements. C’est de plus la seule manière d’arriver à des logements adaptables, pouvant être démolis de façon intelligente. A côté de cela, cette option permet d’envisager la relocalisation du logement pour, de cette manière, combler les espaces vides de nos villes. Démolir peut aussi être une solution pour garder les logements abordables. Au même endroit, plusieurs unités de logement peuvent être construites après une démolition, ce qui réduit le prix au mètre carré et cadre parfaitement dans l’optique d’une limitation dans l’avenir des surfaces bâties.
L’utilisation de béton préfabriqué pour la construction dans les zones urbanisées offre un avantage supplémentaire en matière de nuisances causées sur le voisinage ; par le raccourcissement du processus de construction la nuisance est réduite au minimum.
Celui qui pense aujourd’hui à la démolition doit aussi oser réfléchir au réemploi des matériaux. Notre secteur sait, mieux que n’importe quel autre, comment gérer la récupération de ses propres produits. Le défi réside néanmoins dans la récupération de produits étrangers à l’usine et ainsi nommées ‘nouvelles’ matières premières, tant granulats que liants. Un défi renforcé par la vitesse à laquelle se manifeste la raréfaction de matières premières naturelles. Sur le plan technologique des chercheurs travaillent d’arrache-pied pour obtenir des matériaux de valeur durables, et lorsque c’est nécessaire, pour établir des règles de calcul adaptées. Les fabricants essaient de développer des formulations qui permettent l’utilisation de ces matériaux. Sur le plan réglementaire, l’intérêt accordé à cette nouvelle réalité reste à mon avis encore insuffisant.
De nombreux spécialistes sont concernés par l’établissement de documents réglementaires. Je souhaite leur demander de créer un cadre qui permettra d’utiliser au maximum ces nouvelles matières premières, sans mettre en danger la durabilité et l’aptitude à l’emploi de nos produits.
La pénurie en matières premières naturelles déjà évoquée va de pair avec une augmentation significative de leur prix. De façon générale nous pouvons dire que l’inflation a fait son grand retour, après un certain nombre d’années de stagnation et même de déflation. L’inflation signifie l’augmentation du niveau général des prix dans une économie. En particulier dans la construction, l’inflation est significativement plus importante que dans l’économie générale suite aux importantes augmentations des prix des matières premières et du transport. Vous avez pu suivre à ce sujet les informations de la Bouwunie à ce sujet au cours des dernières semaines.
Le béton préfabriqué montre la voie à suivre. Je souhaite remercier chaque maître d’ouvrage, architecte, concepteur, ingénieur, entrepreneur, préfabricant, impliqué dans un ou plusieurs des projets introduits pour leur confiance. Je tiens également à remercier expressément les étudiants qui ont participé au concours étudiants ‘Tire le maximum du béton’. Vos réalisations sont inspirantes. »

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *