PREFER sa : Nouveau membre de la FEBE – Nous voulons rester une société à taille humaine 

BETON a pris l’habitude de vous présenter les entreprises devenues récemment membres de la FEBE, la Fédération de l’Industrie du Béton. Dans cette édition, la rédaction s’est entretenue avec Raphaël Grimont, ingénieur en construction et dirigeant de la société PREFER sa. Basée à Flémalle près de Liège et située en bordure de la Meuse, PREFER occupe aujourd’hui 110 personnes et commercialise une large gamme de produits en béton préfabriqué.

BETON: PREFER a une longue histoire et vient de rejoindre la FEBE.

Raphaël Grimont, Directeur général de PREFER sa

Raphaël Grimont: « Effectivement, l’origine de l’entreprise remonte à bien longtemps. PREFER fait partie du ‘Groupe Portier’, un groupe familial fondé en 1937 dont je suis un représentant de la quatrième génération. Au fur et à mesure des décennies, les activités se sont développées dans plusieurs domaines : la construction, l’exploitation de carrières, la logistique, l’immobilier et le béton. Aujourd’hui, l’activité principale du Groupe est la conception, la production et la vente d’éléments en béton préfabriqué à travers la marque PREFER. »

BETON: PREFER est actuellement connue comme une entreprise qui produit des éléments pour des projets de grande ampleur, tels que des ouvrages d’art et des aménagements ferroviaires. Tout a pourtant commencé par un petit élément: la production de blocs de maçonnerie en béton.

Raphaël Grimont: « C’est exact. La production de nos blocs en béton remonte à 1977. Dès 1990, PREFER se lance dans la production de traverses destinées aux voies ferrées belges. Au cours des années 2000, notre gamme de produits s’est diversifiée grâce au développement de la préfabrication d’éléments « sur mesure ». Depuis 2010, la croissance s’est accélérée avec le remplacement de notre usine à blocs de Flémalle par un outil plus moderne, le lancement d’une unité de production de dalles alvéolées (hourdis), l’acquisition en 2016 d’un concurrent historique producteur de blocs et l’année dernière, l’installation d’une toute nouvelle presse destinée à la production de blocs de maçonnerie et d’éléments linéaires. »

BETON: En Belgique, vous êtes l’un des principaux fournisseurs d’Infrabel. Quelle importance revêt pour vous cette activité?

Raphaël Grimont: « Cela a été très important pour nous, mais aujourd’hui cette activité ne constitue plus qu’un quart de notre chiffre d’affaires. C’est au début des années 1990 que nous avons commencé à produire des traverses standard pour le rail belge. En 2013, Infrabel a décidé de lancer un marché pour le renouvellement des appareils de voie, jusqu’alors réalisés en bois, vers des éléments en béton. Les supports des appareils de voie, ce sont des traverses en béton non-standard utilisées pour les aiguillages. Infrabel a choisi PREFER comme partenaire initial pour le développement de ce produit et PREFER est resté le seul fournisseur pendant cinq ans. Aujourd’hui, nous sommes 5 fabricants traversiers référencés auprès d’Infrabel. Malgré la diminution de la demande, nous continuons à miser sur des éléments destinés au trafic ferroviaire et à celui des trams. Ainsi, nous venons d’effectuer, dans le cadre des travaux du tram à Liège, une livraison importante d’éléments très spécifiques qui seront placés sous la voie dans les zones végétalisées ou non revêtues. »

BETON: Vous avez développé d’autres produits entre-temps.

Raphaël Grimont: « Oui, nous avons démarré la production de cuves pour une entreprise connue en Belgique dans le domaine de l’épuration. Nous fabriquons l’ensemble des cuves d’épuration destinées à sa gamme béton. »

« En outre, ces dernières années, nous avons également investi dans Redi-Rock. Les blocs Redi-Rock proviennent d’un concept américain pour lequel PREFER détient l’exclusivité en Belgique et au Grand-Duché du Luxembourg. Ce système de soutènement permet de réaliser des courbes et d’atteindre des hauteurs importantes. L’esthétisme est également bien plus soigné que les soutènements ordinaires. Ce produit a été lancé il y a deux ans et rencontre déjà un vif succès auprès des grands acteurs publics. »

BETON: Vos groupes cibles sont très variés. Est-ce que cela constitue un défi important pour votre entreprise?

Raphaël Grimont: « Notre clientèle est effectivement aussi variée que notre gamme de produits. Il y a les administra­tions publiques ou les organisations para­statales comme Infrabel par exemple. Les produits liés à la sécurité routière, comme les coussins berlinois, sont également recherchés par les communes. Les négociants en matériaux constituent une autre part importante de notre clientèle avec notamment les blocs et les dalles alvéolées (hourdis). Et enfin il y a les entrepreneurs à qui on livre des éléments de génie-civil ou des éléments préfabriqués destinés à la construction de bâtiments. Comme référence, nous avons des grands projets tels que les hôpitaux de Liège et de La Louvière pour lesquels nous avons livrés tous les voiles pleins en béton, ou encore la nouvelle gare de Namur où sont érigées nos colonnes en béton blanc. Les grands entrepreneurs avec qui nous collaborons directement sont des entrepreneurs Classe 8 avec des projets très variés. A côté de tout cela, il y a aussi les concepteurs, prescripteurs, architectes, bureaux d’études qu’il faut convaincre d’utiliser nos produits. Même s’ils ne passent pas directement commande chez nous, garder contact avec eux représente un réel enjeu commercial. »

BETON: Dans ce sens on peut s’imaginer que le volet commercial est un catalyseur essentiel de croissance pour PREFER?

Raphaël Grimont: « C’est un volet très important. Dans beaucoup de discours maintenant, on entend toujours parler de croissance, d’innovation, de digitalisation, de durabilité. Selon moi, ceci est la base du fonctionnement et de la réflexion de toutes les entreprises de notre époque. Ce sont là des sujets à côté desquels nous ne pouvons plus passer. Pour tenter de nous distinguer, nous gardons une proximité, une disponibilité et une flexibilité pour nos clients. Ce sont des éléments très importants pour nous. Attention, je ne dis pas qu’il n’y pas d’objectif de croissance. Les 10 dernières années ont montré une belle évolution et nous souhaitons rester un acteur important dans plusieurs domaines du béton préfabriqué. Cependant, il est aussi important pour nous de rester une société à caractère familial. Nous n’avons pas l’ambition de devenir un grand groupe, mais de rester une entreprise à taille humaine. Notre volonté, tant en interne qu’en externe, est de conserver cette proximité, cette disponibilité et les valeurs humaines qui font partie intégrante de notre ADN. Il est vrai que depuis 4 ou 5 ans, nous avons mis un accent important sur les aspects commerciaux et marketing. Cette proximité avec nos clients nous permet de développer des nouveaux produits, des nouvelles solutions ou des nouveaux concepts que d’autres sociétés ne possèdent pas dans leur gamme. »

 BETON: PREFER a rejoint récemment la FEBE et vous y siégez depuis quelques mois dans le Conseil d’administration. Quelles sont vos attentes concernant la fédération?

Raphaël Grimont: « Il y a eu beaucoup d’évolutions dans le secteur du béton préfabriqué et tout s’est fortement accéléré ces 10 dernières années. De nouvelles sociétés sont apparues, d’autres ont disparu ou ont changé d’actionnariat. De nouveaux produits sont arrivés. Les défis sont énormes : innovation technologique, durabilité, solutions alternatives au béton ordinaire… Ce que j’attends particulièrement de la FEBE c’est d’aider ses membres à relever tous ces défis. Comment faire pour toujours se renouveler ? Comment faire pour pérenniser l’industrie du béton ? Il s’agit là des principaux défis de notre groupe familial. C’est pareil pour le secteur du béton. S’il existe un acteur principal qui doit jouer ce rôle, c’est bien la FEBE. » (KDA)

Tram de Liège – LIÈGE, En cours
Maître d’ouvrage : OTW sa (Opérateur de Transport de Wallonie)
Entrepreneur: Ardenne Colas Rail sa
Éléments en béton préfabriqué : Éléments de coffrage perdu en béton (augets) pour le placement des rails dans les zones végétalisées – 12.000 pièces

Gare des bus de Namur – NAMUR, 2019
Maître d’ouvrage : Eurogare sa
Entrepreneur : Ardenne Duchêne sa
Éléments en béton préfabriqué : Rampe d’accès supportée par 250 colonnes en béton blanc

Stabilisation de voies ferrées – TROOZ, 2020
Maître d’ouvrage : Infrabel sa
Entrepreneur : Ardenne Rails sa
Transport : Trablo nv
Éléments en béton préfabriqué :
• Redi-Rock by PREFER sa – 700 éléments
• Stabilisation de voies ferrées à l’aide de blocs de soutènement en béton matricé ‘Redi-Rock by PREFER sa

Sommier préfabriqué – PEPINSTER
Maître d’ouvrage  : Infrabel sa
Entrepreneur  : Maurice Wanty Ets sa
Éléments en béton préfabriqué : PREFER sa   Sommier préfabriqué avec caniveau à câbles intégrés – 90 pièces   / 405 m² 

Soutènement en blocs Cabblestone RER , WATERLOO
Maître d’ouvrage : Tuc Rail sa
Entrepreneur  : BAM Galère – BAM Contractors srl
Éléments en béton préfabriqué : Redi-Rock by PREFER sa

Ralentisseurs béton sur mesure – PEPINSTER
Maître d’ouvrage : Commune Pepinster
Entrepreneur : Ghelen
ÉlÉments en béton préfabriqué : PREFER sa

You may also like...