Un concept, trois casernes – Les pompiers de Wallonie Picarde se réorganisent efficacement grâce au béton préfabriqué

© AAVO

La construction d’une nouvelle caserne de pompiers ne semble à première vue pas être un événement exceptionnel. Toutefois, de nombreuses casernes datent déjà de plus de cinquante ans et ne répondent plus aux normes actuelles. De plus, les services d’incendie s’organisent de nos jours de plus en plus au niveau régional. Les nouvelles casernes de pompiers sont pour la plupart construites sur des sites plus vastes et en dehors des centres urbains. La zone de secours de Wallonie Picarde avait elle aussi besoin de nouvelles infrastructures. L’équipe de construction qui a remporté le concours Design & Build a proposé une déclinaison de trois copies sur un même concept.

Au cours des deux prochaines années, 9 des 13 casernes de pompiers de la zone Wallonie Picarde, située dans la partie occidentale de la province de Hainaut seront remplacées par trois bâtiments flambant neufs.

Les nouvelles infrastructures offriront plus d’espaces pour les véhicules de secours avec des garages de 2.000 m². Les espaces dédiés à l’entrainement et aux formations des pompiers seront également bien plus grands. La réorganisation permettra aussi de disposer d’un nombre suffisant de pompiers à disposition 24h/24.

L’équipe de construction de AAVO Architects srl et de Tradeco sa – respectivement bureau d’architecture et entrepreneur – ont pu proposer un seul et même concept pour les trois casernes de Rebaix, Blaton et Evregnies, les cahiers des charges des trois sites étant pratiquement identiques. En plus d’un garage spacieux pour les véhicules de pompiers, les casernes abriteront des bureaux et des locaux pour les pompiers en service. Thibaut Van Laethem d’AAVO : « Notre proposition basée sur la nécessité de construire trois casernes de pompiers similaires a été bien accueillie. Elle offre une grande efficacité en termes de maintenance ainsi qu’au niveau de la flexibilité. Elle renforce la mobilité du personnel et du matériel entre les différentes casernes. »

Logique de flux

Une caserne de pompiers a naturellement ses propres règles de fonctionnement, étant donnés les exigences ergonomiques que l’aide d’urgence implique. C’était également le défi conceptuel du projet. Thibaut Van Laethem : « En optant pour un seul design pour les trois stations, nous avons pu accorder l’attention nécessaire à une parfaite ‘logique de flux’. Les différents flux ont chacun leur importance et doivent être combinés de manière intelligente. Par exemple, il existe des flux distincts pour les véhicules d’inter­vention et les voitures privées. Le matériel propre et le matériel souillé doivent également être séparés. »

Il va de soi que l’efficacité de ces flux est très importante dans une caserne de pompiers, en raison des impératifs d’urgences des missions. Thibaut Van Laethem: « L’accessibilité directe des vestiaires par le couloir principal et leur emplacement central stratégique ont été les principes directeurs du développement conceptuel. La route ‘propreté – souillé’ a également été conçue de manière simple, afin qu’elle reste transparente et donc confortable tant pour le personnel opérationnel que de maintenance. » Outre ces conditions fonctionnelles, d’autres aspects conceptuels étaient également essentiels : les principes de construction, l’efficacité énergétique, l’intégration paysagère, la gestion des techniques spéciales. Ces trois casernes se doivent de devenir une référence en matière de bâtiment de services d’urgence.

Une structure efficace

L’équipe de construction a opté pour une structure en béton préfabriqué. Colonnes, poutres, dalles et éléments de façade sont tous livrés et assemblés par Valcke Prefab beton nv, société membre de la FEBE. Une partie du béton reste visible à l’intérieur. Jim Deryckere, ingénieur de vente de Valcke : «  Aucun élément n’est standard. Tous les éléments sont conçus et élaborés sur mesure, et produits sur notre site  ».

Choisir le béton préfabriqué était également logique pour l’architecte : « La construction en béton préfabriqué s’inscrit dans le cœur du métier d’AAVO. Nous y avons une grande expérience en matière de projets industriels. Solidité, comportement au feu, et inertie ne sont que quelques-unes des raisons pour lesquelles nous préférons cette méthode. Pour ces trois casernes, une structure préfabriquée s’imposait en termes d’efficacité et permettait également de répondre aux impératifs budgétaires du projet.  »

Building Information Modelling

AAVO et Tradeco ont élaboré l’ensemble du projet via la méthode BIM. Thibaut Van Laethem: « Nous sommes convaincus que le BIM offre une valeur ajoutée pour chaque projet, dans toutes les phases de conception. Grâce à une modélisation spécifique de chaque espace et la réponse adéquate au cahier des charges exhaustif, le modèle BIM s’est avéré particulièrement utile lors de la phase de conception. Le modèle 3D a pu être placé dans le contexte des trois sites, ce qui a permis de vérifier l’accessibilité, la visibilité et le contexte paysager de la conception. »

La construction de chaque caserne prendra 15 mois. À Rebaix, la caserne est presque terminée. Les trois casernes seront opérationnelles en 2022. (KDA)

Trois casernes de pompiers Rebaix, Blaton et/en Evregnies, en construction
Maître d’ouvrage : Zone de Secours de Wallonie Picarde (ZSWAPI)
Équipe de construction : AAVO Architects bv + Tradeco sa
Eléments en béton préfabriqué : Valcke Prefab Beton nv

You may also like...