Le PTV 105 intègre des puisards standard et des avaloirs de voirie infiltrants

Il y a quelques années, les fabricants d’avaloirs de voirie et de puisards ont réfléchi à la manière d’inclure ces produits dans le développement durable de nos infrastructures routières. Après plusieurs projets et essais sur site, le secteur est désormais prêt pour l’étape suivante : la normalisation et la certification.

La demande croissante ces dernières années de systèmes pour lutter contre les inondations et contre la pénurie d’eau a permis de développer une variante aux avaloirs de voirie traditionnels. Ces produits permettent de ne pas rejeter l’eau de pluie directement vers les systèmes d’égouttage, mais de laisser l’eau directement s’infiltrer dans le sous-sol.

Les fabricants de ces produits préfabriqués en béton souhaitent ainsi contribuer à la demande croissante de produits « respectueux du climat ». Des projets pilotes menés précédemment (voir BETON 241, p. 38 et BETON 251, p. 20) ont démontré que ces éléments contribuent à une solution aux inondations et aux pénuries d’eau.

Il est donc temps pour le secteur de passer à l’étape suivante, c’est-à-dire la normalisation et la certification correspondante de ces nouveaux produits. C’est pourquoi Probeton a remanié le PTV 105 à la demande du secteur. Jusqu’à présent, ce PTV décrivait uniquement les puisards et avaloirs de voirie classiques. Il inclut désormais des variantes infiltrantes. Par conséquent, les maîtres d’ouvrage peuvent simplement faire référence à ce PTV pour ces produits dans les textes de cahier des charges.

Lors de l’adaptation de ce PTV, il a bien entendu été tenu compte du règlement régional d’urbanisme relatif aux citernes d’eau de pluie, aux installations d’infiltration, aux installations tampons et au déversement séparatif des eaux usées et des eaux de pluie, élaboré par le gouvernement flamand. Les prescriptions en vigueur en Wallonie et à Bruxelles ont également été prises en compte lors de l’élaboration du nouveau PTV. Plus concrètement, les textes ont été rédigés en tenant compte des informations nécessaires dont le maître dl’ouvrage a besoin pour vérifier, moyennant les calculs nécessaires, si le projet respecte la réglementation.

Pour cette vérification, nous avons besoin de la surface d’infiltration et du volume tampon exacts de l’installation d’infiltration. C’est pourquoi le fabricant qui livre des produits conformes au PTV 105 doit désormais définir les paramètres suivants : capacité tampon, surface perméable totale, capacité tampon d’infiltration et surface d’infiltration. Pour la définition exacte de ces termes, veuillez consulter le PTV 105 sur le site web de Probeton.

Outre la définition de ces concepts, le PTV 105 détermine également la perméabilité des produits. Elle est fixée à 1 l/s. Vous pouvez donc être certain que, si toute la structure autour des éléments le permet, les puisards et les avaloirs de voirie conformes au PTV 105 permettront à une quantité d’eau de pluie de 1 l/s de s’infiltrer complètement dans le sous-sol.

Pendant les discussions sur le PTV 105, les maîtres d’ouvrage ont également soulevé la possibilité d’utiliser à l’avenir les avaloirs de voirie comme préfiltres pour les installations d’infiltration raccordées, par exemple lorsque le trop-plein de l’avaloir est raccordé à des conduites en béton poreux. À cette fin, il a été déterminé que, pour les avaloirs de voirie de type A/I, la surface interne horizontale ne peut être inférieure à 0,38 m². Si cette surface est atteinte, cet avaloir de voirie peut être considéré comme un pré-filtre et épurera l’eau de pluie avant qu’elle n’aboutisse éventuellement dans un dispositif d’infiltration en aval via le trop-plein. Cela permet d’éviter l’entretien et le nettoyage de ce système en aval.

Pour conclure, il convient encore de mentionner que les produits conformes au PTV 105 peuvent être fournis avec le certificat BENOR, afin que vous, utilisateur final, puissiez être certain de la qualité et de la conformité des produits.