« L’appel à construire d’une manière plus respectueuse du climat et de l’environnement ne peut et ne doit pas être nié. »

Vincent Kerkstoel – Président de la FEBE

Le 25 novembre, la FEBE a une nouvelle fois décerné les FEBE Elements Awards. Comme de bonne tradition, le dernier magazine BETON de l’année accorde une grande attention aux lauréats et aux nominés. En guise d’édito, nous souhaitons vous partager le discours du président de la FEBE, Vincent Kerkstoel, lors de l’ouverture de la cérémonie.

Chers invités,

Chers collègues,

Bienvenue à la 9e édition des FEBE Eléments Awards !

[…$

Ce qui nous rassemble ce soir : Les FEBE Elements Awards sont traditionnellement une ode à la créativité et à la coopération. Le béton préfabriqué n’est pas le seul élément important : la vision et l’expertise du client, de l’entrepreneur, de l’architecte et du bureau d’études sont également déterminantes. Ainsi, 15 projets, répartis en 5 catégories, ont été nominés par un jury indépendant. Nous découvrirons dans quelques instants quels projets remporteront un FEBE Elements Award.

Cette époque n’est pas particulière uniquement à cause de la pandémie. De nouvelles nécessités, dont nous devrons tous tenir compte, se manifestent également dans le secteur de la construction. L’appel à construire d’une manière plus respectueuse du climat et de l’environnement ne peut et ne doit pas être nié. Les précipitations extrêmes de l’été dernier en ont surpris plus d’un, avec des conséquences désastreuses. Cela montre qu’il est également urgent de prêter attention à l’adaptation au changement climatique.

La prise en compte de cette nouvelle réalité nécessitera un effort de la part de tous : des maîtres d’ouvrage aux architectes, des entrepreneurs aux bureaux d’études et, finalement, du secteur du béton préfabriqué lui-même. Néanmoins, je suis convaincu que nous réussirons également à relever ce défi.

Concrètement concernant les dérèglements tels que des précipitations extrêmes entrecoupées de longues périodes de sécheresse, nos membres proposent déjà un large éventail de solutions pour que l’eau de pluie puisse être collectée sur place ou être évacuée rapidement dans les situations d’urgence. Ils peuvent donc concrètement aider à faire face aux changements climatiques.

Le béton et les matériaux de construction en ciment représentent plus de 50 % de tous les matériaux que nous produisons. Si l’on devait remplacer seulement un quart de ces matériaux de construction par du bois, par exemple, il faudrait planter chaque année une forêt de la taille d’une fois et demie l’Inde. Cela n’est évidemment pas réalisable, car la demande est trop forte par rapport aux terrains disponibles. En plus, le bois que nous plantons aujourd’hui ne sera disponible que dans 25 ans.

Le béton est le seul matériau qui puisse être utilisé à une telle échelle et répondre ainsi à la demande croissante de matériaux de construction. Si je rapporte la quantité de béton utilisée à sa part dans les émissions mondiales de CO2, les fameux 7 %, l’empreinte carbone du béton n’est pas mauvaise du tout. Néanmoins, les producteurs de ciment et de béton s’efforcent encore à réduire ces émissions, et ils y arrivent avec des réussites à la clé. Ainsi, grâce aux innovations, ces émissions peuvent être et seront réduites encore plus radicalement.

Selon la Confédération de la construction, pas moins de 40% des émissions de CO2 proviennent de bâtiments de plus de 35 ans et souvent mal isolés. Cela représente environ 70 % de notre parc immobilier. À cet égard, il y a encore beaucoup de retard à rattraper, et de nombreux bâtiments anciens doivent être remplacés. Le béton préfabriqué est le matériau par excellence pour y parvenir de manière durable.

Tout d’abord, il y a l’aspect de la durée de vie. Un bâtiment en béton peut résister sans effort à l’épreuve du temps. Si, lors de la conception d’un bâtiment, vous tenez déjà compte de son utilisation future possible, et donc de sa simple adaptabilité, vous pouvez réaliser un énorme gain de durabilité. Concevez donc un bâtiment pour 100 ou même 150 ans.

De plus, il existe d’autres propriétés importantes du béton qui peuvent rendre la vie future plus qualitative et aussi plus durable. L’inertie thermique du béton, par exemple, est un avantage énorme en matière d’efficacité énergétique. À une époque où les prix de l’énergie explosent et où l’approvisionnement est incertain, son importance ne doit pas être sous-estimée.

Nous sommes également incités à vivre de manière plus centrale, et donc en occupant moins d’espace public. Concrètement, cela signifie : plus près les uns des autres, et donc plus verticalement. Pour cela, le béton offre une fiabilité structurelle, des garanties de sécurité incendie et un confort acoustique.

À la fin de son cycle de vie, le béton peut également être entièrement recyclé, et donc réutilisé. Mais ce n’est pas tout : de nombreux éléments préfabriqués peuvent être démontés dans leur intégralité. Dans l’économie circulaire, qui prend de plus en plus d’importance, ils peuvent donc continuer à jouer un rôle considérable.

Je crois donc que nous, le secteur du béton préfabriqué, grâce à votre créativité et à votre expertise, pouvons déjà répondre dans une large mesure aux nouvelles attentes placées dans le secteur de la construction. Les projets nominés ce soir en sont également la preuve.

Nous sommes impatients de vous les présenter et de découvrir qui remportera les Awards.

Je vous souhaite à tous une bonne soirée et bonne chance à tous les nominés.

Merci beaucoup.