Le béton préfabriqué pour le remarquable site résidentiel Stapelplein

Depuis 2021, les habitants de la Stapelplein à Gand bénéficient du meilleur de deux mondes. Une agréable vie urbaine et une oasis de verdure avec vue sur l’eau se rencontrent merveilleusement sur le site résidentiel, qui fait partie du vaste plan directeur Oude Dokken à Gand. Le projet comprend – pour l’instant – une tour résidentielle et un palazzo avec appartements et maisons. L’expertise de Verhelst Bouwmaterialen nv a été sollicitée pour les importants panneaux de façade et balcons en béton préfabriqué de la tour. «En termes de volume, il s’agit certainement d’un des projets les plus importants que nous ayons réalisés jusqu’à présent», affirme Maarten Simpelaere, responsable du bureau d’études béton architectonique chez Verhelst.

La première phase de ce projet comprenait une tour de 75 appartements, des bureaux et des espaces commerciaux. Un premier palazzo a été construit à côté de la tour, où 16 maisons et 34 appartements se rencontrent autour d’un jardin collectif. Situé à proximité immédiate de la ville, ce site revêt une importance stratégique pour la réussite du projet de développement plus large Oude Dokken. Les principaux objectifs du plan directeur et du RUP (plan d’exécution spatial) assurent une réalisation notable dans le développement urbain global : aligner les zones bâties et les parcs de quartier le long du dock, ériger une tour distinctive en tête du site pour servir de signal et de repère pour la nouvelle passerelle piétonne et cycliste, préserver la vue sur le quai et maintenir l’aspect industriel maritime.

Conception en duo

Un concours d’architecture « Oude Dokken » a été lancé pour la conception du projet Stapelplein. Les candidats sélectionnés ont reçu une description du projet résidentiel et ont pu le développer dans les conditions prédéfinies par le RUP. Le jury, composé des promoteurs du projet, du directeur des projets de sogent, du département de la préservation du patrimoine et de l’architecture de la ville de Gand, a finalement choisi le projet des bureaux d’architectes 360architecten bv et Bulk Architecten cvba. Strabag nv a été désigné comme entrepreneur principal.

« Nous introduisons une famille de bâtiments, avec des traits similaires mais des identités clairement distinctes et des aspects différents depuis la ville, le quai, la rue résidentielle ou le parc du quartier », expliquent les concepteurs. « L’atmosphère du quai est prolongée au maximum sur toute la profondeur du site dans les rues résidentielles transversales exemptes de circulation. En tête du site, une tour, non pas solitaire, mais s’élevant sur un socle qui permet le saut d’échelle vers le palazzo. Ces palazzi (au pluriel car un deuxième sera réalisé sur le site dans le futur, ndlr) sont conçus comme un conglomérat de typologies de logement que nous regroupons en un bâtiment puissant avec une silhouette nette et reconnaissable. La vue panoramique sur l’eau n’est pas un privilège, elle est littéralement intégrée dans le bloc de construction. »

La base du projet est un clin d’œil à un plan de 1844 de l’architecte de la ville Louis Roelandt, lorsqu’il a conçu sur le site le Koninklijk Stapelhuis voor de Wederuitvoer. Avec ce projet, 360architecten et Bulk Architecten ravivent l’ambition urbaine de Roelandt pour le site. Kris Buyse de 360architecten : « La combinaison de la tour résidentielle et du palazzo clos, articulé autour de son propre espace intérieur collectif, correspond au grand quai commercial de la Stapelplein et constitue un clin d’œil lointain à l’ancien plan directeur de l’architecte de la ville, Roelandt. Le palazzo se prête parfaitement à la construction de logements familiaux au niveau du sol, tandis que la tour résidentielle agit comme un phare pour tous les nouveaux développements autour du quai. Pour créer une synergie entre la tour et le palazzo, le socle de la tour de 16 étages a été élargi sur cinq étages, jusqu’à la hauteur du palazzo.  »

Panneaux de façade en béton architectonique

Dans la conception et la réalisation de la tour résidentielle, le béton préfabriqué, largement utilisé pour les éléments de façade et les balcons, a joué un rôle important. Kris Buyse : « Le socle brut, haut de cinq étages et revêtu de panneaux en béton préfabriqué, fait référence à la robustesse du port. Sur toute la longueur de la tour, les différents niveaux de plancher sont revêtus de panneaux en béton préfabriqué et les balcons sont également en béton préfabriqué, de sorte que le béton occupe une place visuellement prépondérante dans l’ensemble. En ce qui concerne l’aspect, nous avons délibérément choisi des nuances de gris-vert, des couleurs qui prédominent également dans le port. Nous les avons combinées avec des menuiseries et des balustrades de couleur champagne clair. Le béton préfabriqué a également été utilisé pour la structure, mais dans une moindre mesure. En termes de rapidité de construction, c’était évidemment un grand atout.  »

Pour les éléments architectoniques en béton préfabriqué, les architectes et Verhelst ont uni leurs forces. « Il y avait quelques points critiques importants », explique Maarten Simpelaere. « D’un point de vue esthétique, l’aspect vert et lisse était un souhait impérieux. Nous avons essayé plusieurs compositions jusqu’à ce que le résultat soit parfait. Mais le plus grand défi pour Verhelst dans ce projet fut sans aucun doute son ampleur. Au total, environ 1.150 éléments ont été produits, allant des éléments de balcon, panneaux de façade et plinthes aux seuils, couvre-murs et bandeaux de façade. Cela représente plus de 400 m³ de béton. Il n’a pas été simple de tout produire et de tout livrer à temps. C’est pourquoi nous avons commencé à produire dès le début du projet afin de prendre de l’avance. Et le béton préfabriqué, produit dans un environnement contrôlé avec des facilités de stockage, s’y prête naturellement parfaitement. »

Au rez-de-chaussée, nous voyons également des colonnes en béton préfabriqué qui, contrairement aux éléments de la façade, ne sont pas en béton vibré mais en béton autoplaçant. Les terrasses triangulaires que l’on distingue à plusieurs étages se démarquent également d’un point de vue esthétique. « En termes d’exécution technique, nous n’avons pas eu à faire face à des situations particulièrement délicates dans le cadre de ce projet », ajoute Maarten Simpelaere. « Pour que la façade soit exempte de bulles, les rubans qui ont été coulés le long des balcons ont été produits séparément, de manière à pouvoir être coulés à plat. De leur côté, les bandeaux de façade qui se trouvent entre les terrasses avaient une forme légèrement plus complexe. Il a fallu réfléchir pour s’en rendre compte, mais c’est dans ces moments-là que l’expérience de Verhelst prend tout son sens. »

Palazzo

Alors que le béton préfabriqué joue un rôle visuel prépondérant dans la tour, ce rôle est beaucoup plus subtil dans le palazzo. « Pour la grande tour, les éléments de la façade en béton prennent automatiquement de grandes proportions, ce qui est évidemment différent pour le petit palais », explique Annick Verhaegen de Bulk Architecten, qui a travaillé sur la conception du palazzo. « Néanmoins, le béton préfabriqué joue également un rôle dans le palazzo. Le saut d’échelle entre le socle de la tour et les cinq étages du palazzo est en partie réalisé en combinant la brique prédominante avec des éléments en béton préfabriqué, qui sont un thème récurrent dans la façade, les appuis de fenêtre et les couvre-murs. La matérialisation joue donc un rôle crucial dans la cohésion entre la tour et le palazzo, de sorte qu’ils vont parfaitement ensemble. »

La tour et le palazzo constituent tous deux un lien vivant entre l’eau et la ville. Alors qu’autrefois, le site était surtout considéré comme le début de la zone portuaire, c’est aujourd’hui un lieu dynamique où les gens vivent, s’amusent et se divertissent. L’impressionnante tour fait donc honneur à son nom de phare. « Tant du point de vue contextuel que visuel, la tour est forte. La matérialisation joue un rôle crucial à cet égard. La bonne coopération avec Verhelst pour le béton préfabriqué, a certainement eu une influence importante sur le résultat final. En ce qui concerne la finition et la pigmentation, nous n’avons pas agi du jour au lendemain pendant la phase de préparation. Pour le choix des matériaux, nous tenons toujours compte du contexte du projet, et pour la tour, un aspect robuste grâce à l’utilisation d’éléments en béton préfabriqué s’est avéré le bon choix pour optimiser la connexion entre le port et le centre-ville », conclut Kris Buyse. (NR)

Zone résidentielle Stapelplein – Gand, 2021

  • Maître d’ouvrage : sogent, Urbanlink bvba, Acasa nv
  • Architecte : Bulk Architecten cvba, 360architecten bv
  • Architecte paysagiste : LAND landschapsarchitecten bv
  • Entrepreneur : Strabag bv
  • Bureau d’études : Nico Terryn bvba (stabilité), EDV bvba (technique), Feys bvba (PEB)
  • Eléments en béton préfabriqué : Verhelst Bouwmaterialen nv
  • Chiffres clés : 1.150 éléments en béton préfabriqué