Parc Piot – Du gris au vert, de la désolation à la convivialité

Pour la réalisation du Parc Piot – situé dans le centre-ville de Turnhout – des bâtiments scolaires non classés de Heilig Graf ont été démolis et certaines cours de récréation ont été désartificialisées. Cela a permis de créer de l’espace pour un beau projet de végétalisation, en synergie avec les alentours et avec des éléments fonctionnels en béton préfabriqué pour attirer le regard. Sur la base d’un projet d’OM/AR architects bv, l’espace extérieur libéré a subi une solide métamorphose, passant d’une zone grise à un paradis vert combinant une zone active, une zone de quiétude et une zone éducative. « La combinaison de la verdure et du béton est particulièrement harmonieuse dans ce projet », relève Pieter Maes, account manager chez Marlux-Stradus nv.

En 2013, le conseil d’administration de Heilig Graf avait chargé un bureau d’études d’élaborer un plan directeur pour l’ensemble du site de la Patersstraat. Sur la base de ce plan, le campus est restauré en plusieurs phases et adapté aux exigences actuelles de l’enseignement. Le plan directeur a reçu un coup de pouce lorsque l’école a obtenu une subvention flamande pour un projet de désartificialisation. La zone récréative située du côté de la Baron du Fourstraat a été entièrement réaménagée et transformée en une place agréable et naturelle. Le nom Parc Piot est un clin d’œil à Sma Beata Brabants, une petite sœur courageuse surnommée « Piot », qui a été la directrice générale de l’école pendant pas moins de 42 ans.

Le mot métamorphose n’est ici pas exagéré : les pavés en béton ont cédé la place à un parvis vert, les bâtiments énergivores ont été démolis et les façades classées ont été mises en valeur. Le projet prévoyait également l’intégration de végétation locale, le développement de la biodiversité et l’amélioration de la gestion de l’eau. Des arbres plus grands, des arbustes, de l’herbe et de la verdure rendent aujourd’hui l’aire de jeux beaucoup plus agréable. Le parc se compose de trois zones : une zone en gradins qui permet d’organiser des événements ou des spectacles, une zone intermédiaire adaptée aux activités d’apprentissage et de restauration, et une zone pour les élèves qui recherchent le calme et la tranquillité.

Un environnement polyvalent d’apprentissage et de vie

Après le départ des dernières sœurs de l’ancien couvent Heilig Graf en 2012, l’école avait repris la gestion du site situé à côté de l’école dans le centre- ville. Peu de temps après, un plan directeur a été élaboré pour revitaliser le site de cinq hectares du couvent, le préparer pour l’avenir et l’intégrer à l’école. Milo Keunen, architecte urbaniste chez OM/AR architects, explique : « L’espace libéré offrait des possibilités de créer un environnement de vie et d’apprentissage agréable et multifonctionnel. L’objectif principal de la création de cet espace ouvert était de restaurer les perspectives et d’augmenter l’accessibilité du site grâce à l’utilisation de circulations fonctionnelles. Le résultat est le Parc Piot, qui réhabilite un espace extérieur précieux dans la ville de Turnhout et en fait une composante active du tissu urbain en tant qu’oasis de verdure. »

Un projet au caractère fort

Au cours de l’élaboration des plans, Stradus put participer activement à la matérialisation du projet. « Grâce à l’utilisation créative d’une série de produits de notre gamme standard, nous sommes parvenus à créer un projet de caractère tout en respectant le budget », explique Pieter Maes. « Les concepteurs avaient une idée claire et Stradus elle-même aime réfléchir avec l’équipe de construction dès la phase initiale. Le sur-mesure est toujours possible, mais dans un premier temps, pour des raisons budgétaires, nous recherchons toujours des solutions standard dans notre vaste gamme. L’architecte, le constructeur ou l’entrepreneur vient nous voir avec une idée, nous lui proposons des solutions possibles et nous travaillons ensemble pour obtenir le meilleur résultat. Notre Lineo XL, en particulier, a été largement utilisé dans ce projet pour créer la zone semi-pavée et une transition naturelle vers la zone verte. Notre dalle de sol avec structure antidérapante sans direction (RAS) a été appliquée à son tour pour créer un sentier pédestre et la gamme solids s’est avérée idéale pour réaliser des éléments de sièges en béton. »

« Nous avions en effet une image forte en tête qui s’inscrivait dans une vision clairement définie », ajoute Milo Keunen. « Le choix des matériaux et leur application jouent évidemment un rôle important à cet égard, étant donné que la forme, la texture et la couleur ajoutent du caractère à une image. Bien entendu, le prix était également un facteur important. Nous sommes donc très heureux d’avoir pu, en collaboration avec Stradus, réaliser un design personnalisé pour le site en utilisant des solutions standard de leur assortiment. »

À la fois esthétique et fonctionnel

Un mélange astucieux de matériaux de pavage et de mobilier urbain apporte une réponse aux défis esthétiques et fonctionnels dans le parc Piot, au milieu de toute la verdure. Milo Keunen : « Le parc Piot comporte trois zones : une zone active, une zone éducative et une zone de quiétude, qui – en relation avec les bâtiments environnants – répondent aux besoins de l’école, des élèves ou d’une utilisation plus large. La zone entourant les éléments d’assise en béton qui se trouvent entre la zone pavée et la zone herbeuse sert d’espace pour les arts de la scène. Ce faisant, les éléments d’assise eux-mêmes sont utilisés comme des tribunes. »

Une réponse à la problématique de l’eau

Le parc est en partie caractérisé par sa déclivité. Milo Keunen : « De larges margelles sont utilisées comme élément linéaire commun et ludique pour renforcer cette différence de hauteur. En outre, les terrasses offrent aux élèves l’espace nécessaire pour se détendre et profiter de la verdure environnante. En tant qu’oasis de verdure dans le tissu urbain de Turnhout, le parc apporte également une réponse aux problèmes croissants liés à l’eau. Il était donc important de choisir des matériaux adaptés pour les zones pavées. L’utilisation de pavés écolo­giques au format 60 x 30 x1 6 cm permet à l’eau de s’infiltrer autant que possible. De plus, elle assure une transition subtile avec les pavés en béton fermés adjacents de même format tout en créant une plate-forme pour placer un podium temporaire. »

© Stradus – Studio Dupont

Le projet tient clairement compte du riche patrimoine de Heilig Graf. Milo Keunen : « La démolition de certains bâtiments scolaires a permis de redécouvrir des façades de grande valeur. Le rythme et la forme des dalles plates de 200 x 100 cm qui, en alternance avec un joint de gazon, parcourent la zone herbeuse comme un sentier de promenade, permettent de mettre en valeur ces façades. En outre, il s’agit d’une connexion fonctionnelle dont le caractère vert a été préservé grâce à la présence d’un gazon continu. »

Pour Stradus, le Parc Piot est une référence précieuse. « Il est particulièrement agréable de constater l’utilisation enthousiaste qui est faite de l’infrastructure en béton depuis l’ouverture du parc. Le fil conducteur du projet était la végétalisation et le béton préfabriqué est un excellent produit pour aider à façonner cette transition. Désartificialiser ne signifie pas qu’il faille exclure complètement le béton, cette idée est heureusement dépassée aujourd’hui. Un certain pavage sera toujours nécessaire et les éléments en béton préfabriqué renforcent l’harmonie entre ce pavage et la verdure présente », conclut Pieter Maes. (NR) n

Park Piot a été nominé aux FEBE Elements Awards 2023 dans la catégorie Precast in Landscape.

Parc piot 
Turnhout, 2023

  • Maître d’ouvrage : Heilig Graf, Stad Turnhout
  • Architecte : OM/AR architecten bv
  • Entrepreneur : M.C.M. bv
  • Éléments en béton préfabriqué : Marlux-Stradus nv