Les talents du secteur – Partie 12 – Pascal Perron – Decomo

Pour notre rubrique désormais bien établie “Les Talents du Secteur”, nous nous sommes rendu cette fois à Mouscron, où se trouvent les bureaux et les ateliers de production de Decomo sa – spécialiste du béton architectonique. Nous avons rencontré Pascal Perron, 60 ans, membre de la famille Decomo depuis 35 ans. Aujourd’hui, Pascal met à profit son expérience et sa passion pour le béton préfabriqué en tant que responsable du département menuiserie.

▶ Quand êtes-vous entré chez Decomo?

« En 1990, je suis entré chez Decomo en tant que coffreur. Concrètement, je réalisais des coffrages sur base de plans. Après quelques années, je suis passé au département production, puis j’ai pris la responsabilité du hall, où je contrôlais la qualité du coffrage, du ferraillage, du coulage… et où je coordonnais et suivais les projets jusqu’à la fin. Lorsque la demande de menuisiers a augmenté, j’ai rejoint ce département et lorsque le responsable de la menuiserie a pris sa retraite, j’ai pris sa place. Grâce à cette expérience dans différents départements, je connais le processus de production de A à Z. Il m’est donc plus facile de diriger et d’aider mes collègues. »

▶ À quoi ressemble une journée de travail pour Pascal Perron?

« Dès mon arrivée le matin, je consulte le planning et je commence à préparer le travail. Cela signifie : étudier un coffrage, dessiner des plans et faire la conception complète pour que nous ayons un coffrage efficace et économique. Et, bien sûr, je surveille de près l’exécution. À la fin de la journée de travail, je suis satisfait lorsque tout s’est déroulé comme je le souhaitais (rires) et que nous avons réussi à éviter les problèmes majeurs. Les obstacles et les petits problèmes sont présents tous les jours et il est de ma responsabilité de les résoudre avec l’équipe. Parfois, cela peut être assez compliqué, mais nous continuons à chercher jusqu’à ce que nous trouvions une solution. »

▶ Quels sont les principaux points à prendre en compte lors de la fabrication d’un élément en béton préfabriqué architectonique?

« Sans aucun doute, un coffrage bien dessiné et de haute qualité est la base de tout. En outre, la qualité du décoffrage est également cruciale, tout comme le temps et la durée du coffrage. La planification est extrêmement importante, car nous essayons toujours de travailler de la manière la plus efficace et la plus économique possible. C’est souvent un casse-tête organisationnel, mais c’est justement mon travail de conserver cette vue d’ensemble et de briefer mes collègues de manière correcte et claire. »

▶ Comment voyez-vous votre avenir au sein de Decomo?

« J’ai 60 ans et je vais terminer ma carrière ici, j’en suis sûr. Jusqu’au dernier jour, je donnerai tout ce que j’ai et j’essaierai de transmettre mes connaissances. Mais moi aussi, je continue à apprendre tous les jours. C’est ce qui fait la beauté de ce secteur. Chaque projet est différent et le secteur du béton préfabriqué n’est pas en reste en matière d’innovation. Je trouve toujours ces évolutions – même en fin de carrière – très intéressantes à suivre. Les nouveautés et les projets spéciaux me tiennent en haleine et font en sorte que j’aime faire mon travail. »

▶ La relève est-elle assurée? « Nous y travaillons et nous sommes constamment à la recherche des bons profils, mais comme partout dans le secteur de la construction, ce n’est absolument pas évident. En outre, je suis un perfectionniste et j’exige donc beaucoup des nouveaux collaborateurs, et ce assez rapidement. Il faut aussi du temps pour les former. Le plus important, c’est qu’ils soient enthousiastes à l’égard du métier. Ce sont les collègues motivés et désireux d’apprendre qui progressent le plus. Nous voulons donc leur offrir l’environnement de travail le plus agréable et le plus stimulant possible afin qu’ils restent longtemps chez nous. Cette motivation est et reste importante pour moi aussi. Je ne viens pas au travail à contrecœur et je trouve cela très important. » (NRO)