FEBE Elements Awards

Cette édition de votre magazine BETON est principalement consacrée à la 10e édition des FEBE Elements Awards. A cette occasion vous retrouverez, à la place de l’édito du rédacteur en chef, le discours qui a été donné par le Président lors de l’ouverture de la cérémonie.

Chers invités,

Chers collègues,

Bienvenue à la dixième édition des FEBE Elements Awards !

Je suis ravi de célébrer ce dixième anniversaire avec vous. Je tiens également à particulièrement remercier BNP Paribas Fortis de nous avoir permis d’organiser la cérémonie de remise des Awards dans ce bâtiment flambant neuf et déjà emblématique. Ce bâtiment a remporté de nombreux prix, dont le “FEBE Elements Award 2021” dans la catégorie Precast in Buildings.

Pour cette édition anniversaire, nous avons à nouveau pu recevoir de nombreuses candidatures, réparties dans cinq catégories distinctes. Finalement, 15 projets ont été nominés par un jury indépendant. Ce soir, nous découvrirons qui emmènera un des prestigieux Award. La décision du jury ne se base pas uniquement sur le béton préfabriqué lui-même : la vision, la créativité et l’expertise du maître d’ouvrage, de l’entrepreneur, de l’architecte et du bureau d’études sont également déterminantes.

Mais, avant découvrir tous ces projets, permettez-moi d’abord de revenir sur l’année écoulée. Une année au cours de laquelle le secteur de la construction a également été confronté à de nouveaux défis. Après deux années difficiles marquées par la pandémie, l’économie mondiale, et en particulier l’économie européenne, s’est à nouveau retrouvée en eaux troubles. Le contrecoup de cette pandémie et le retour d’une guerre sur le sol européen a provoqué des perturbations et une spéculation dans les chaînes d’approvisionnement, qui se sont traduites par une inflation historiquement élevée.

Nous ne pouvons donc pas ignorer les chocs de prix de cette année : ils ont touché tout le monde, et certainement le secteur de la construction. Actuellement, de nombreuses incertitudes règnent quant à l’approvisionnement et aux prix de l’énergie. Cela ne fait que rendre la situation plus volatile, et bien sûr, rien n’est plus pernicieux pour le climat d’investissement.

Néanmoins, il est important de regarder au-delà de cette phase : la rénovation de notre parc immobilier, essentiellement ancien et donc consommateur d’énergie, avait déjà commencé. Cette situation ne fera que se poursuivre, voire s’accélérer, en raison des prix élevés de l’énergie.

En plus de ce fait nouveau qu’est l’inflation, la société, et donc le secteur de la construction, est confrontée depuis plusieurs années à des défis très spécifiques, à savoir un marché du travail particulièrement tendu et de nombreux défis climatiques et écologiques. En tant que président de la FEBE, je suis fermement convaincu que le béton préfabriqué peut jouer un rôle crucial dans ce domaine.

Je viens de l’évoquer brièvement : notre parc immobilier est majoritairement vétuste. Selon Embuild, pas moins de 40 % des émissions de CO2 est issu de bâtiments souvent mal isolés de plus de 35 ans. Cela représente environ 70 % de notre parc immobilier. Il y a donc encore beaucoup de retard à rattraper dans ce domaine, et de nombreux bâtiments anciens doivent être remplacés.

Selon les nouvelles connaissances en matière d’aménagement du territoire, nous devrions également construire ces nouveaux bâtiments de manière plus centralisée pour laisser à nouveau plus d’espace à la verdure et à la biodiversité. Vivre de manière plus centralisée et plus dense, regroupant donc plus d’individus, signifie que nous devrons construire plus en hauteur. Le béton préfabriqué est le matériau idéal pour cela, en raison de sa résistance structurelle, de sa sécurité incendie et de ses propriétés acoustiques.

Toutefois, notre climat va inévitablement changer : de longues périodes de sécheresse alterneront avec des périodes de fortes précipitations. Les fluctuations de température deviendront encore plus conséquentes. Nous devons nous adapter à cette situation en tant que société. Cette adaptation au climat mérite une attention particulière, et le béton préfabriqué peut également jouer un rôle important à cet égard.

Par exemple, certains fabricants d’éléments préfabriqués proposent des solutions pour garder l’eau de pluie sur place afin qu’elle puisse s’infiltrer à nouveau, ou pour accélérer son évacuation dans les situations d’urgence. 
À son tour, l’inertie thermique inhérente au béton peut atténuer les fluctuations soudaines de température, ce qui a un impact positif sur l’énergie nécessaire pour chauffer ou refroidir un bâtiment.

Grâce à la longévité des éléments préfabriqués, les structures en béton peuvent être conçues de manière flexible et adaptable. Si le concepteur respecte cette philosophie dès le départ, les bâtiments peuvent avoir des usages multiples et les matériaux restent dans la chaîne. Le béton préfabriqué et la circularité vont donc de pair. De plus, en fin de vie, il est entièrement recyclable sans décyclage.

Ainsi, lorsque les turbulences économiques actuelles seront derrière nous, l’accent sera mis différemment sur la construction. Notre secteur est prêt à y participer : grâce à l’automatisation, l’entrepreneur est soulagé dans une large mesure du manque de compétences goulot d’étranglement sur le marché du travail. En outre, notre secteur continue d’investir dans les nouvelles technologies telles que la robotisation, le balayage optique… dans le but d’améliorer la sécurité, la qualité et l’efficacité.

Ainsi, nous tous ici présents, entrepreneurs, architectes, maîtres d’ouvrage, bureaux d’études et producteurs d’éléments préfabriqués, nous pouvons concevoir les constructions et les bâtiments du futur dans le respect de la qualité, de la sécurité et de notre environnement. Les projets nominés ce soir en sont la preuve.

Nous sommes impatients de vous les présenter et de savoir qui repartira avec un prix. Je vous souhaite à tous une excellente soirée, et je souhaite bonne chance à tous les nominés.

Je vous remercie.